N

Appelez-nous

07 67 87 35 71

Ecrivez-nous

compagniedigame@gmail.com
logo Digame

Nos actus sur

N

Appelez-nous

07 67 87 35 71
N

Ecrivez-nous

compagniedigame@gmail.com
Accueil > Détention > Service de Probation et d’Insertion Pénitentiaire de Dordogne

Service de Probation et d’Insertion Pénitentiaire de Dordogne

Thématique

Détention

Quoi ?

Théâtre-forum suivi

Contexte ?

Commande du Service de Probation et d’Insertion Pénitentiaire de Dordogne, portée par Juliette Duretête, coordinatrice culturelle du réseau 24.
Centre de Détention de Mauzac, Maison d’arrêt de Neuvic et Périgueux.

Action renouvelée sur plusieurs années, le dernier parcours datant de 2018.

Albert Schweitzer a dit : “Que chacun s’efforce, dans le milieu où il se trouve de témoigner à d’autres une véritable humanité. C’est de cela que dépend l’avenir du monde”
Pendant plusieurs semaines, la Compagnie DIGAME travaille en collaboration avec plusieurs groupes de personnes détenues de la Maison d’arrêt de Périgueux et des Centres de Détention de Mauzac et Neuvic.
Magie du théâtre, de la rencontre, de l’éphémère, de l’urgence de faire et de dire… le théâtre forum prend tout son sens au milieu du tumulte, du tréfonds des émotions et de leurs fulgurantes résonances. Qu’est ce que je deviens une fois incarcéré ? Quelle place dans la société pour celui qui marche à côté ? Comment gérer le poids de la détention ? A l’intérieur, à l’extérieur ? Comment continuer à être dans un autre système ? Le cadre dans le cadre ? Qu’est ce que l’autorité ? Quel sens donner à sa vie ? Le regard des autres ? Comment faire face au jugement, à la violence institutionnelle, à la culpabilité ? De quelle justice parle t-on ? Comment je continue à être père, malgré tout ? Qu’est ce que c’est la liberté ? Quel est le rôle de l’administration qui nous encadre ? …

Petit à petit, les corps s’expriment, les mots jaillissent.
On est ensemble sur ce temps donné et on ose. Tout est là, dans le courage de partir de soi, de parler de soi, d’agir, de redevenir auteur et acteur.

Et nous, avec eux, on s’efforce de poser un regard neuf sur le monde qui est le nôtre.

On se risque à cela, à l’imaginer, à le représenter tel qu’on aimerait qu’il soit.
On se risque à un idéal.
Et ça marche.
Et c’est beau quand même.

(le projet est porté par le SPIP de la Dordogne et plus particulièrement par Mme Duretête, coordinatrice culturelle des trois sites)

insertion pénitentiaire

Un projet ?
Des questions ?